Suivi hydromorphologique

Expertise

Suivi hydromorphologique

L’hydromorphologie concerne la dynamique fluviale et plus largement le fonctionnement des cours d’eau. Les études de diagnostic hydromorphologique permettent de mettre en évidence :

  • Les caractéristiques hydromorphologiques du cours d’eau
  • Les pressions ou altérations anthropiques et dysfonctionnements hydromorphologiques des cours d’eau

Ces suivis peuvent intervenir dans le cadre d’un état initial du milieu avant travaux et également après travaux afin d’évaluer la réponse du milieu suite à l’intervention réalisée.

Nous appliquons plusieurs méthodes de caractérisation hydromorphologique ou d’évaluation des altérations des cours d’eau que ce soit à l’échelle d’une masse d’eau ou d’un bassin versant (Réseau d’Evaluation des Habitats) ou à une échelle stationnelle (protocoles de caractérisation de l’hydromorphologie des cours d’eau : CARHYCE, AURAH-CE).

Liste de prestations
En suivi hydromorphologique

  • Méthode REH : cette méthode permet de caractériser la capacité du milieu à répondre aux exigences écologiques du peuplement piscicole qu’il occupe dans des conditions naturelles et de qualifier les pressions et altérations affectant le milieu.
  • Protocole CARHYCE : ce protocole permet de caractériser la morphologie du cours d’eau, sa géométrie, ses faciès d’écoulement et substrats du lit, son débit ainsi que décrire ses berges et sa ripisylve.
  • Protocole AURAH-CE : ce protocole est une méthode de recueil d’informations complémentaires (pressions/altérations) à SYRAH-CE (SYstème Relationnel d’Audit de l’Hydromorphologie des Cours d’Eau) sur le terrain.

Exemple

Le lit mineur est le site où s’accomplit la majorité des fonctionnalités hydroécologiques d’un cours d’eau (autoépuration des eaux, vie/reproduction/nourrissage de la faune aquatique, transfert des flux liquides et solides, etc.)

Sous une configuration naturelle, le lit mineur du cours d’eau cherche en permanence son équilibre entre ses flux solides et liquides. Ceci se traduit par une dissipation de l’énergie au travers des processus d’érosion et de dépôt de matériaux. De cette dynamique, résulte une configuration du lit sinueuse à méandriforme favorable à l’installation d’une diversité de milieux. Ces pressions cadres contribuent pour partie à la perte de diversité en habitats aquatiques. Des travaux de rectification, reprofilage ou encore curage modifiant significativement la pente ou le tracé du cours d’eau peuvent ainsi engendrer des dysfonctionnements de type hydraulique (accélération des écoulements par diminution de la rugosité, déstabilisation des berges et du lit), écologique ou encore piscicole (disparition des habitats).

Galerie photos

Domaines d’expertises

Nous intervenons dans plusieurs domaines d’expertises pour lesquels notre équipe pluridisciplinaire mobilise ses compétences transversales et utilise différentes techniques référencées :